MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

Moins c’est plus

C’est quoi encore ces conneries que tu nous racontes, t’as totalement craqué c’est plus possible, bientôt on va te passer la camisole de force. Ah merde, t’as encore rangé, et viré des trucs, et la camisole, tu l’as fourguée l’an dernier. Bref… Moins c’est plus, allez raconte nous tout ça.

Bon, alors moins c’est plus, c’est le plus incroyable concept de notre époque. Mais attention, moins ne veut pas dire qu’on est pas bien, cela veut dire justement qu’on optimise pour accueillir uniquement le meilleur dans notre vie.

En ayant moins, j’en profite pleinement, j’en profite totalement, car je ne suis pas perdu dans tout ce que j’ai. Je suis dans ma monogamie en série, la fameuse qui dit que si je fais une chose, je la fais totalement, entièrement.

Donc si j’ai moins, j’ai trié ce qui n’a plus de place dans ma vie, et uniquement garder ce qui a sa place. J’ai réduit, dans tous les sens. Il reste encore quelques parties de mon “ancienne vie” à la cave qui va partir chez emmaus, ou à la déchetterie, ou en vente, mais il en reste de moins en moins.

Sincèrement, si je fais la liste, il me reste de quoi vivre dans un 16m2 sans souci de mes affaires, et je pense pouvoir facilement emménager dans un Van aménagé ou un Camping-car si je le souhaitais pour faire un Digital Nomadisme complet entre photo, hypnose et soins énergétiques, j’aurai tout ce qu’il me faut, et trop encore sincèrement.

Je tente chaque jour de faire des choses que j’aime, et si je peux optimiser et réduire, pour accueillir encore du plus beau, des rencontres, des belles âmes, des émotions riches qui me feront rire et pleurer, alors j’ai envie d’y aller.

Il y a deux ans, et même l’an dernier, j’avais parfois peur de l’inconnu, voir tout le temps, et là, j’ai décroché, ici et là, bien entendu, comme tout le monde, j’ai mon moment de flippe et coup de gueule, mais le fait de n’avoir rien à “perdre”, mais tout à “gagner”, les choses arrivent, et je les vis.

Moins c’est plus, car moins de contacts c’est des contacts plus riches, moins de choses ce sont des biens qui nous touchent et nous servent, moins d’activités sportives, c’est le bonheur de vivre celles que je fais pleinement, moins de revenus c’est l’occasion de réaliser que même avec moins, on est bien, même très bien, voir bien mieux.

Moins c’est plus, car avec moins, j’ai moins de besoins, avec mes envies, donc j’enlève la jalousie, l’envie, la possessivité, et je me retrouve moi-même. Par contre, je vous dis pas, parfois c’est vraiment le bordel, mais le réel bordel… parce qu’il faut assumer ça aux yeux du monde, et simplement se dire que, si ça plait, ça plait, et sinon, bin j’en ai rien à foutre… Alors voila… Enjoy ou pas 😀 c’est posé.

Donc Si toi tu veux profiter pleinement de ta vie, de toi-même, de qui tu es, tentes l’expérience de te libérer de tout ce qui alimente ton égo, et alimente qui tu tente d’être aux yeux du monde. Je t’assure que l’expérience est surprenante, mais tellement riche, que revenir à cette course sans queue ni tête à l’argent et aux possessions prend une tournure de théâtre mondial hallucinante.

Share: