MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

Désire tout, n’ai besoin de rien

En cette phrase tient la vie, et le meaning my life. Après avoir couru pendant des années contre des chimères, des désirs, des souhaits, des frustrations n’engageant pas que moi, des gens, des choses, des activités, j’ai ressenti, naturellement, ce changement actuel. Désire tout, n’ai besoin de rien. Eprouver du désir, sans la pression du besoin.

Tout désirer laisse la place à la vie, l’amour, la passion, le feu sacré, ce qui fait vibrer. Avoir envie d’aimer, passionnément, fougueusement, de découvrir, d’explorer, d’aller à l’aventure de tout ce qui existe et ce qui se fait, et s’ouvrir à la merveille de ce qui nous entoure.

N’avoir besoin de rien en revanche, nous permet l’optimisme, la pure joie ressentie à chaque instant, car sans besoin, nulle frustration. Car comme le désir venait avec le non attachement, le fait de ne pas l’avoir n’est pas un problème, car je sais, simplement, que la vie offre simplement des merveilles sans les demander.

Cela m’a emmené dans un chemin de compréhension de l’incompréhensible. Pourquoi chercher à comprendre la vie, pourquoi chercher à la contrôler par ses désirs fugaces et finalement bien futiles, alors que nous sommes là, à rechigner à vivre, en attente d’un désir éphémère. Car quand bien même l’on parle de désir, nous sommes dans l’univers de l’instant, de la gratification externe pour ressentir le comblement temporaire d’un vide intérieur.

Une fois la compréhension du désir sans besoin, et du développement de son approche, tout change, si le désir se produit, il se produit, sinon, rien ne change, car c’est un bonus. La vie est simplement un chemin à parcourir, pour ressentir le fait de ne pas chercher à combler des besoins.

Alors bien entendu, j’ai encore des “besoins”, même si je réalise actuellement, dans mon cadre de vie actuel, qu’ils se réduisent à l’essentiel sociétal. J’ai besoin de trouver de quoi générer un salaire, afin de régler les factures, et pour le reste, j’ai simplement besoin de sincérité, de pureté, dans les relations. Pas de grands besoins matériels, pas de grands besoins extérieurs actuellement.

Certes plein d’envies. Une envie de vivre dans une maison type minimaliste, en front de mer, de vivre et de partager la vie simplement avec des amis, la famille. Certains diront “rien que ça” le front de mer, mais il y a bien des endroits ou ce n’est pas un luxe, mais simplement un lieu de vie, et c’est bien ainsi.

Mais je vis actuellement en suisse, à la Chaux-de-Fonds, et cet endroit étape est l’endroit ou je suis, et je le vis comme le lieu actuel, me permettant de développer qui je suis, petit à petit, à nouveau sans besoin, avec mes désirs intérieurs.

Cette vie retirant le besoin du désir, pour désirer sans languir, sans frustration, sans tristesse, permet une abondance intérieure, car tout ce qui arrive, est comme un cadeau, une belle surprise, une joie d’avoir eu l’opportunité, la chance de vivre cela ainsi.

Offrir un massage à ma compagne à la maison ? Un moment tendre ? Un coup de fil à un ami lointain? Des plaisirs simples, des moments de richesse loin de toute richesse matérielle, et pourtant si puissants, car ils sont riches de tout ce que l’on est et de tout ce que l’on offre. Ils nous offrent la vie, et l’amour, sous la plus puissante de ses formes.

Ainsi, j’ai cette année, ressenti plus de besoins de me recentrer, car là oui, un besoin, quelque chose de viscéral, qui faisait que je devais passer par là, sans pouvoir le contrôler, effectuer ces changements dans ma vie, afin de pouvoir me libérer de ce besoin constant d’action, de faire, d’agir, de désirer plus, toujours plus.

Et si la vie, et l’envie de vivre, n’était simplement que le fait d’aimer être là, présent, à tout ce qui s’y produit, car il n’y a pas besoin de désirer ni de faire quoi que ce soit pour vivre, la vie s’en charge, car nous sommes la vie.

Share: