MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

Monogamie en série

Je suis Monogame, oui, je suis monogame, en série.

Ma compagne et la famille risqueraient de ne pas comprendre, ou de prendre mal ce que je raconte là si je ne contextualise pas un peu. Mais qu’importe, l’essentiel n’est pas de le faire pour eux, mais pour moi. Donc oui, je suis monogame en série, certains pourraient associer cela à de la polygamie, mais c’est particulièrement différent, et ça permet d’approcher l’essence d’une vie pour qu’elle devienne meaningful, significative, à chaque instant.

Alors c’est quoi monogame en série ? Eh bien c’est simple, c’est le retour à la simplicité des choses. Faire une chose à la foi, s’intéresser à un instant T à une seule chose à la foi. Ne pas faire 10 choses à la foi, ni même pas deux, enfin tenter au maximum, parce qu’après on devient polygame, et là, si on ne gère pas bien, c’est vite l’orgie dans la tête.

Il m’a fallu quelques années pour réaliser que j’étais monogame en série, et la manière dont je l’ai réalisé, était que si je me dispersait, tout devenait flou, perdait le focus, je ne retrouvais plus le fil de ce que je faisais, ou je perdais le plaisir à le faire. Quand je suis à l’ordinateur, en train de regarder un film, et écouter de la musique en arrière plan… je sature mon esprit, je dérègle mon centre, et je me retrouve totalement désaxé par rapport à mon alignement intérieur.

La preuve, j’ai décidé de ranger mon bureau quand je retouchais en regardant un film

Chaque fois que je devenais polygame, en terme d’activités, de choses à faire, j’étais confus, la tristesse revenait, le trouble, la tempête. Il était donc temps que cela change, et que je m’aligne petit à petit à ce qui comptait pour moi, à chaque moment.

Comment faire ? Rappelez vous que le maître mot de ce blog est la simplicité, rien de trop complexe, rien de trop intense, étape par étape, une seconde après l’autre. Donc comment faire? Tout d’abord commencer… c’est la clé!

Oui commencer, bref, j’ai commencé comment ? parce que bon, c’est bien gentil tout ça, mais si je ne sais pas ou je vais, difficile de commencer dans une bonne direction.

Alors prenez le petit déjeuner. Pour le petit déjeuner, vous faites quoi vous ? Sortez les céréales ou les toasts, la musique, le téléphone, les infos à la TV, peut-être un magazine… Quelle orgie, une vraie polygamie d’activités. Donc… Retour au calme, retour aux sources.

Monogame en série c’est que quand vous déjeunez, vous déjeunez… Pas de livre, téléphone ou autre, non… vous mâchez, et profitez de ce que vous avez en bouche, des goûts, des saveurs, et rien de plus.

Une fois cela terminé, vous vous accordez une envie de réseaux sociaux ? Alors ok… 5 minutes par exemple, juste de réseaux sociaux, pleinement focalisés sur les réseaux sociaux.

Puis c’est au tour de se laver les dents, ou de prendre ma douche. Je ne fais plus 10 choses à la fois. se laver les dents en se coiffant, en répondant à un message, et j’en passe… Non, quand je me lave les dents, je me lave les dents, rien de plus.

Et ainsi se passe ma journée, monogame en série. Activité après activité, moment après moment, entremêlant les choses que j’aime faire, et celles qui actuellement font partie de mes obligations (qui se réduisent de plus en plus je dois vous l’avouer, car je ne cherche plus à plaire, je suis, tout simplement).

Aujourd’hui par exemple. Je me suis levé, j’ai pris un café, j’ai profité d’écouter les oiseaux chanter, puis j’ai écrit 2 articles de blog, ensuite j’ai passé du temps sur Instagram, j’ai prodigué un massage, un soin énergétique, puis j’ai fait le repas, nous avons mangé, j’ai fait une sieste, et j’ai profité d’écrire encore un article.

Chaque chose a pris le temps qu’il a pris, le temps que cela a pris. Rien de plus, rien de moins, et chaque fois je fais mon maximum pour rester focalisé sur ce que je fais, car en le faisant, je suis totalement présent à moi-même, et à ceux qui m’entourent. Je n’ai pas cherché en le faisant à me dire ce que j’allais faire après, j’ai juste fait ce que je faisais à ce moment là!

Il m’arrive de ressentir le besoin d’occuper mon esprit, on me parle, ça me titille, alors je prends mon téléphone, je surf ! NON NON NON ! Mauvaise idée, mais personne n’est parfait, donc j’observe que je suis en train de faire cela, et je pose ce téléphone…

Pourquoi est-ce que je le prends ? Pourquoi cette conversation me fait le prendre ? Qu’est ce que ça me fait pour me sortir de ma monogamie d’activité ? C’est habituellement un stress sur l’organisme, sur mon inconscient qui déclenche cela, et c’est à moi de libérer cela, et en ce sens… rien de tel qu’une bonne séance d’Hypnose ou un soin énergétique ou même une méditation.

Share: