MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

Bring Your Own Plate

Ca y’est, il est reparti, et là en plus en anglais, nan mais oh, tu vas te détendre ? Bon ok j’avoue, j’ai juste trouvé monstre moche de dire Prends Ta Propre Assiette, ça sonnait plus classe en anglais… et c’est tout un concept.

Le principe c’est que comme la chambre d’ami pour les amis qui viennent pas dormir, ou qui que ce soit d’autre, pourquoi avoir 16 couverts et set complet, 48 verres, l’argenterie et j’en passe.

J’ai opté pour le principe du BRING YOUR OWN PLATE, ce qui veut simplement dire que j’opte pour un lot de 4 couverts et ensuite les gens sont en mode Bring Your Own Plate.

Pourquoi 4 couverts ? Parce que j’ai 4 places à table, et y’a 2 chaises en plus dans la maison, que je n’ai pas envie de recevoir 30 personnes, j’aime l’aspect intimiste, l’aspect social, celui ou on parle, on s’amuse, on rit, on se pose si on n’a pas envie de parler et on est juste soi, et on découvre l’importance de se libérer l’agenda et réduire nos activités.

L’aspect incroyable de Bring Your Own Plate c’est qu’au départ, ça déstabilise, ça surprend, les gens vont te dire WHAT THE FUCK DUDE ? mais au final, c’est ton choix, c’est ton chez toi, et si t’as envie de ça, qui sont les autres pour promouvoir d’avoir plein de choses en plus ?

C’est comme le coup du stylo, franchement, ou de charger son bureau ou d’avoir rempli son agenda, c’est juste pas possible, alors la cuisine et les armoires, pourquoi t’as vraiment besoin de combler tout ça… pour montrer que tu peux recevoir avec de l’argenterie ? Pour dire que t’as 4 services différents que tu peux sortir aux différentes fêtes ?

y’a toute une réflexion derrière Bring Your Own Plate. Déjà, ça colle au fait que si t’as peu, t’en prends soin et t’as plaisir à les utiliser. En plus si t’es parti pour minimalife, tu sais déjà que t’as besoin de réduire, juste pour te sentir réellement profiter pleinement des choses que tu vas découvrir et vivre.

Alors si toi aussi, t’aime l’idée de te sentir libre, de te libérer de cet aspect matériel des choses sans te sentir bloqué et en mode “couvent”, je te propose de tester ce mode BYOP. Tu peux peut-être commencer par le challenge 30 jours minimalife.

Pour commencer ton BYOP, tu peux prendre des cartons à bananes, et là, tu risques d’avoir besoin de ta cave temporairement. Tu vas y mettre toute ta vaisselle, verres, tasses, et couverts dont tu n’as pas besoin, tout ce qui ne passe pas dans ton set qui va avec tes chaises… t’as 6 chaises, réfléchis quand était la dernière fois que t’as reçu 6 personnes… et tu vas avec le nombre qui colle bien pour toi.

Puis une fois que t’as tout mis en cartons, hop. à la cave… Même si je t’ai proposé d’imaginer que tu n’avais pas de cave, si t’as urgence, tu sais que tu peux y aller, et sinon… donnes toi 3 à 6 mois… si après 6 mois t’as pas touché… Bye Bye Banana Box… ciaooo Bellaaaaa… et t’as réduit, tu t’es libéré de ce qui ne te servait pas en couverts.

Puis, après, il suffit de faire passer le mot à tes potes, tes amis, tes connaissances… si y’a plus que le nombre prévu initialement, bah ils prévoient un sac à dos et prennent leurs trucs avec eux. Je t’assure le Bring your Own Plate ça génère un sujet de discussion, ça va bien faire bouger les trucs, comment virer ses livres, ou faire le tri de ses données numériques par exemple, et tu vas pouvoir embrayer sur d’autres sujets hyper cool en soirée.

Pis si ça ne te suffis pas, je te propose d’aller explorer l’importance du temps, et l’essence même de ce dont on a réellement besoin pour vivre… je sens que tu vas adorer. Il est question d’accepter son vide intérieur, pour mieux l’explorer peut-être, ou simplement parfois de profiter de chaque instant à sa plus belle valeur.

Allez, je te laisse, j’ai encore quelques trucs à filer à Emmaüs ou aux enfants, eux ils aiment bien, encore, ici et là, avoir plein de trucs… ça m’arrange hein… (bon ok j’admet, quand je fais ça et que je leur parle de minimalisme ils me disent parfois qu’ils n’en veulent pas, signe qu’ils ont pigé que mon vieux bordel ne va pas passer entre leurs mains).

>