MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

Les câbles, sacré bordel quand même

Firewire, USB 2.0, USB 3.0, alimenetation, rallonge, multiprise, USB 1.0, USB 3.1, Thunderbolt, HDMI, SCART, Firewire 800, USB Male pour imprimante, Jack, MicroJack, TRS, TRRS, euh, c’est quoi LA NORME pour les cables ? Ah, y’en a pas, comment ça y’en a pas ? Y’a pas de norme pour les cables ?

Bin non, tu le sais bien depuis 45 ans, y’a des cables partout, pour tout, et même avec le wifi on arrive à t’en foutre des cables, tu sais pas trop comment, mais pour les premières connexions il faut souvent un câble non fourni que tu dois aller acheter pour l’utiliser 1 fois. Ah… C’est clair, on n’est pas rendus là.

Alors je ne sais pas toi, mais moi, les câbles, c’est un peu le truc compliqué dans la maison. Cependant j’ai décidé de ne plus me soucier de ce que font les autres membres de la famille, et je vais gérer les miens déjà. Parce que sincèrement, parfois on arrive à embarquer la famille dans un truc du style, parfois pas, et mettre de l’énergie là ou il n’y a pas envie, ça ne sert qu’à alimenter des tensions. J’ai donc décidé de respirer, fairer mon truc à moi là, qui me fait du bien, et aujourd’hui, c’est le tri des cables.

Tri des cables, c’est quoi le concept ?

  • Je m’en sers
  • Je ne m’en sers pas
  • Je ne suis pas sûr, je le garde temporairement

Comme tu l’as compris, c’est un peu toujours le même concept. on fait 3 tas, mais on tente d’en garder UN, celui du Je m’en sers, avec un petit peu de Je ne suis pas sûr.

Etape 1

Pour trier mes cables, je commence par aller tous les chercher, la boîte de cables, le sac de cables, les cables en vrac, tous, la totale. Et je prends ce à quoi ils appartiennent (si c’est un disque dur je l’embarque aussi etc.). Ufffff, la vache ça en fait des fils de partout, bon, ok, c’est pas possible, et en plus, tout noir, quelle tristesse!

Etape 2

Une fois tous mes cables autour de moi, je les associe avec leur objet, comme mentionné plus haut, simplement comme ça je sais si ils sont déjà utiles à quelque chose ou pas.

Maintenant que tu as tout rassemblé. Réfléchis à tout cela, tous ces objets, ces cables, ces montres connectées, vidéo, telephone (S) car il y en a certainement plusieurs avec l’obsolescence contrôlée. As tu besoin de tout cela ? Avec les cables viennent les objets, donc tu peux te séparer de l’objet pour te séparer du cable.

Je me lance, et pour ma part, j’ai sacrément réduit. J’ai mis en carton à vendre, hop, sur les petites annonces, une photo, qu’importe qu’elle soit “parfaite”, elle est faite! Annonce publiée, l’article va en carton. Si il n’est pas vendu sous 1 mois ou deux, il finira chez emmaus ou en déchetterie selon ce que c’est.

Etape 3

Tous ceux qui ne sont pas associés à un objet, hop, déchetterie. Et pour les autres, le tri commence, car avec le cable vient l’objet.

Maintenant pour ceux qu’il reste. As tu besoin de tous les cables pour tes disques durs ? Combien de port USB As tu ? 2, 3 ? ok, bon alors tu ne peux pas connecter plus de 2 cables à la fois, tu peux donc te limiter à max 2 cables USB par type de disque. Si tu as 5 disques USB 3.0, vire 3 cables, car tu ne peux de toute façon n’en connecter que 2 à la fois.

Idem pour les chargeurs USB & Cables ad-hoc. Tu as 5 appareils USB 3.1 (USB-C), tu charges en même temps? Peux tu différer les charges? Ok, donc ton Samsung, iPhone, Macbook, ton casque Bluetooth et tes disques durs sont en USB-C. Réduis à ce dont tu as vraiment besoin, dégage le reste.

Enfin… j’ai réduit. ce n’est certainement pas fini, mais chaque passage est une étape. Que ce soit le bureau, ou quelconque autre pièce, placard, boîte de rangement. le processus à engager reste le même, et il est finalement très simple. La preuve, j’y suis arrivé, et sincèrement, ça peut sembler un peu condescendant, mais il suffit de se rappeler que tout ce qui compte c’est ICI et MAINTENANT. Pas le passé, ou le futur hypothétique.

Donc non, je ne dis pas, pour ce qui est de certains articles annualisés comme le matériel de sport, ou certains plats saisonniers type Fondue ou Raclette, à voir… et encore, vraiment c’est selon. J’y reviendrais je pense, car je l’ai aussi fait… (oui oui, sérieusement… et tout ça pour un Stylo !)

Et pourquoi je fais tout ça ?

Alors, il serait juste de questionner ce tri, d’ou il vient, pourquoi, comment, et quel est son sens dans ma vie, pour moi. Et le fait est que là, je ne ressens pas le besoin d’avoir tout cela. Je l’ai ressenti auparavant, mais là pas, plus en fait. Avoir tout pour tout, j’ai vu, connu, eu besoin de ça, et là je reviens à l’essentiel, finalement à la simplicité, à cette épuration de ce qui ne sert pas.

Je ressens à l’intérieur une légèreté, une souplesse, malgré parfois des tensions bien entendu, comme tout le monde, ça n’empêche pas des frustrations, des colères, mais là, déjà, ça limite tout ça pour moi.

Car tout prends sens quand on le fait, mais uniquement si cela fait sens pour nous, et pas pour les autres. Ce n’est pas parce que qq’un adore le foot que dois aimer cela. Par contre je peux aimer le fait qu’il aime le foot. Ici pour la recherche de sens, c’est mon parcours, et ce n’est pas forcément le parcours de chacun, de tous, Chacun sa sauce, chacun son plaisir, et sa recherche intérieure.

Share: