MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

La méthode 1, 2, 3 ! Minimalife par excellence

Sincèrement, quand je vois tous les autres écrivains, vloggeurs, auteurs, je trouve incroyable et merveilleux de voir ce mouvement universel tendant à retrouver un semblant de simplicité dans les modes de vie. Alors qu’on soit clair, je ne juge absolument pas celui ou celle qui aime avoir plein de trucs, et plein d’activités, car chacun est à la hauteur des autres. Nous sommes tous égaux et uniques, même si cela semble parfois étrange. Chacun a une vie et des événements à vivre, afin de retrouver petit à petit l’unicité, et le fait de se retrouver en état d’être. C’est ainsi que j’ai commencé à développer la méthode minimalife.

Des livres sur le développement personnel, et sur le minimalisme, ou l’art de vivre, j’en ai lu des tonnes. Mais je n’y trouvais pas forcément mon compte, et c’est pourquoi je me suis dit qu’un jour, j’écrirais le blog et le livre que j’aimerai lire, et j’ai fait “ma méthode” à ma sauce pour retrouver ce qui est pour moi, mon art de vivre.

Alors, comme vous le savez (Hein dis, vous avez lu l’aventure du stylo), j’ai commencé par l’aspect matériel des choses dans ma vie, et je poursuis, car je crois que l’art de vivre, c’est en fait simplement un roulement, une spirale positive. On change, on adapte, on est notre propre pilote au lieu de vivre en mode Pilote automatique face aux choix et envies des autres.

Je cherchais une manière simple d’aborder ma vie, mes choix, mes ressentis, les perspectives d’avenir, la joie, la tristesse, l’amour et la mélancolie, ainsi que le matérialisme et le minimalisme. En gros, une manière de me centrer, et de me retrouver simplement dans qui je suis, et non dans qui je tentais d’être pour faire plaisir aux autres, et de me perdre dans l’antre béante de la profonde tristesse.

C’est dans cette quête que j’ai commencé sur l’aspect matérialiste de ma vie, et j’ai débuté par des tris réguliers, fréquents, sur tout ce que j’avais en ma possession. Puis j’ai passé par les aspects sanitaires, la salle de bain, et ça m’a mené à vouloir m’amuser à tester comment créer un savon liquide pour tester un peu ce que ça pouvait donner.

Quand on passe par ce type de démarche, l’idée du minimalisme que j’ai en tête pour Meaning My Life (minimalife est en un sens meaning my life), c’est la définition du sens que la vie a pour moi, et ça doit être simple. Clairement, parfois, dans la vie on s’embarque dans des labyrinthes, tant émotionnels que matériels, et tous ces aspects qui nous font ruminer, et on s’y perd, ou on se brûle les ailes comme Icare avec le soleil.

Après toutes ces lectures, ces démarches, ce retour à désirer sans besoin, et à vivre plus proche de qui je ressentais que j’étais, j’ai commencé à y voir un schéma, et ce schéma il est simple, c’est ce que j’appelle maintenant la méthode 1,2,3 !

Dans cette méthode, la méthode Meaning my life, ou la méthode minimalife, c’est réellement 1, 2, 3. et pourquoi 1,2,3 tu me diras hein, toi lecteur, parce que oui, compter jusqu’à 3, normalement t’es cap, et si t’es pas cap, tu demandes à quelqu’un de les écrire en gros, sur une feuille de papier, et t’es lancé sur la méthode.

Etape 1 – UTILE ET JE M’EN SERS

Est ce que c’est utile, et est ce que je m’en sers. C’est simple, si la réponse est oui, je garde cela, je le range, et je sais que je vais me servir de ça prochainement. Donc on peut se dire que c’est matériel, mais comme je l’expliquais dans mon post sur la gratitude, on peut l’appliquer facilement à tous les aspects de notre vie. Car oui, tu sais, les émotions et les programmations que l’on a sont également parfois utiles et parfois inutiles.

Donc en étape 1, tu décides si c’est utile et si tu t’en sers. Si c’est matériel, tu gardes, si c’est émotionnel, tu gardes, car tu sais que c’est bon pour toi

Etape 2 – Inutile ou je ne m’en sers pas

Une fois que tu as gardé ce qui t’étais utile, tu sais que tu vas passer par tout ce qui n’est plus utile, ce qui ne te sert plus. Que ce soit le 10ème câble USB que tu as dans une boîte, ou le matériel qui traîne dans ta cave depuis des mois dont tu ne te sers plus, c’est probablement inutile et tu peux t’en débarrasser facilement et aisément.

Plus insidieusement, tu as également des émotions ou énergies, ou programmations qui ne te servent plus. Par exemple, des schémas répétitifs de ta vie, des comportements, des attitudes que tu as identifiées comme inutiles et que tu aimerais transformer, remplacer ou changer. C’est dans cette étape que tu fais la liste, et que tu commence à observer ta vie, tes programmes, tes dogmes, tes comportements, et que tu décide d’aller changer tout cela soit via des soins énergétiques, en hypnose ou méditation, ou tout autre moyen qui t’es propre.

Etape 3 – Inutile mais je n’arrive pas à m’en séparer

Parfois dans la vie on n’est pas encore prêt, et il n’y a pas à se juger ou culpabiliser pour cela. Cela peut-être un objet sentimental, ou une émotion non identifiée dont on n’arrive pas à se séparer, malgré le fait qu’on sait qu’elle ne sert à rien, et qu’on devrait la lâcher.

Cette étape est un peu la transition, on le sait, mais ce n’est pas le moment. Parfois c’est juste, simplement parce qu’au fond de nous, notre intuition nous indique qu’elle aura encore du sens, mais parfois, elle est vraiment inutile, et lors d’une prochaine boucle, on sera peut-être prêts à lâcher cette situation, émotion, ou objet matériel.

Combien de personnes ont gardé un doudou, une peluche d’enfance, car ils n’arrivent pas à se séparer du souvenir, de ce lien du passé. Est-ce bien ou mal ? Rien n’est plus essentiel que ne pas juger, c’est simplement comme cela, à ce moment, et c’est ainsi.

A toi de jouer

C’est donc ainsi qu’est née la méthode Meaning my life, minimalife. Est ce que je fais entrer ou sortir de ma vie peut passer par ces 3 aspects ? 1, utile, 2, inutile, 3 inutile mais je ne suis pas prêt à m’en séparer. Tout est tellement juste dans une telle simplicité, que chacun saura l’adapter, même un petit enfant, dès 4-5 ans saura faire cela avec ses propres émotions et intuitions.

Donc si tu veux t’y atteler, et te simplifier la vie, et que tu as envie d’en découvrir plus, il est temps d’aller jouer à 1,2,3 (et oui, Soleil après si tu veux), pour retrouver simplement, avec une vraie légèreté et de la fraicheur, une sincère liberté et force intérieure.

Tu souhaites redéfinir ta vie, ses codes, ses dogmes, afin de ne plus t’y accrocher, et de pouvoir être aussi fluide que l’océan, un océan dans une goutte ? Sois ton propre minimalife, trouves ton meaning my life, allez… 1,2,3 !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *