MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

A Vos Marques, Prêt… Stop!

Putain, j’ai pris une monstre baffe. Sérieusement, j’ai pris une monstre baffe. Quand j’ai réalisé que j’en avais plus trop rien à foutre de rien! Je te jure, ça fait un choc quand tu réalises que tout ce que tu aimais, voulais, recherchais dans ta vie étais à l’extérieur de toi, et qu’en fait c’était tellement vide de sens et superficiel que ça n’a plus aucun sens ?

Ca t’es peut-être arrivé, peut-être pas, et ça ne t’arrivera peut-être pas non plus, et en ça, rien de grave, car tu es unique, moi aussi, et rien ne sert de chercher la comparaison (oui je l’ai longuement cherchée, et parfois encore il m’arrive de la chercher, mais c’est tellement chiant !).

Par contre, si t’as envie de découvrir, acceptes tout ce qui vient. Non, ça ne veut pas dire que tu dois dire oui à tout, ça veut dire que ce qui vient, vient. Et si tu ressens ce besoin de virer une grande partie de superficialité matérielle, vestimentaire, culturelle, alors fais le.

Assumes qui tu es, clairement, simplement. ASSUMES ! Oses être qui tu es, malgré toutes les critiques, contre vents et marées.

Donc oui, stoppé en plein élan, des envies de reconnaissance, de paraître, de réalisation, de plus grand, plus fort, meilleur, le show à l’américaine, mais tellement pas pour les bonnes raisons. C’était tellement faux que ça en puait, ça suintait de partout, de tout mon corps, de tout mon être.

J’étais dans une recherche d’amour externe, pour combler le vide intérieur qui grandissait quotidiennement, et qui me faisait pleurer, par les multiples blocages musculaires ou tensions intérieures que je ressentais.

C’est une chose que l’on réalise petit à petit, mais l’essentiel est également de se pardonner, car c’est un chemin, un apprentissage, et sans ces façons d’être, on n’avance pas.

J’ai fait de nombreux métiers dans ma vie, et je me suis souvent questionné, j’ai chuté, je me suis relevé, je suis retombé à nouveau, relevé encore, et j’ai appris que l’important n’est ni la chute, ni de se relever, c’est simplement d’être là, d’être présent, et de vivre, chaque chose que l’on vit.

En chaque chose une leçon, un apprentissage, une nouvelle étape dans l’apprentissage que notre âme décide de faire. Parfois je ne comprends pas tout, je dirais même plus comme les dupond et Dupont (Merci Hergé), que je ne comprends rien. Avant j’en avais peur, je craignais de ne pas comprendre la vie, et aujourd’hui j’ai appris qu’il n’y avait rien à comprendre, il n’y avait qu’à ressentir.

Parfois la vie vous mettra à terre, tentera de vous ensevelir, mais n’oubliez jamais la vie ne met que ce dont vous êtes capables d’affronter face à vous. Ne doutez jamais de vos capacités, et ne doutez jamais de l’amour de la vie, qui, par chaque épreuve, vous enseigne la sublime âme que vous avez au fond de vous.

Aujourd’hui, j’apprends le lâcher-prise. Et en disant j’apprends, c’est plus un ressenti, petit à petit, de faire chaque chose comme j’en ai envie, à l’instant T, sans me demander pourquoi, comment, car je sais que tout est juste, et que chaque chose arrive au moment opportun, chaque personne arrive également à ce moment là, pour me permettre de me réaliser selon mon “meaning my life” qui m’est et me sera profondément et toujours inconnu, mais qui m’émerveillera toujours.

Share: