MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

4.5 mois de Car life… et maintenant ?

Le titre est racoleur hein ? C’est le truc qui me fais marrer et que je n’ai toujours pas assumé ou compris avec les posts, les vidéos et j’en passe… et finalement, j’ai tant à explorer. Ici, je te conte la suite de mes aventures minimalistes durant ce périple intérieur et cette introspection que je fais dans ma voiture.

Pour le récapitulatif voici ou j’en suis rapidement:

Biens matériels:

  • 1 Duffel Bag de vêtements
  • 1 Sac à dos de livres
  • 1 Sac à dos de matos photo
  • 2 Sacs à dos de bordel divers
  • 3 paires de chaussures & 1 paire de tongs
  • Mon matériel de Soins
  • 1 Table de massage
  • 1 Glacière
  • Ajoutés depuis que je suis ici
    • 1 Planche de Surf & Leash
    • 1 Combi néoprène 3/2
    • 1 Tapis de Yoga Sublime avec tête de Panda qui m’a été offert en cadeau

Il me reste un VTT a Genève si je veux inclure l’intégralité de mes biens mondialement.

Le matériel, on s’en fout

Oui, vous avez bien entendu, finalement, c’est du matériel, des choses. Ce que je retire de tout ça, c’est que je n’ai pas ouvert 3 des 4 sacs à dos depuis que je suis ici, et que je suis petit à petit en phase de me demander pourquoi j’ai tout ça.

Certes, j’ai encore mes gants de ski… vous me direz c’est complètement con… ils ont 20 ans et sont tellement confortables que j’ai pas prévu de les virer, même si il fait 28°C et que je vais pas skier ici, y’a encore une petite attache là dessus.

Pour le reste, je suis en train d’explorer le fait de me libérer en grande partie de ce que j’ai encore dans mes sacs. Pourquoi faire me direz vous, alors que ça fait 4.5 mois que je voyage, ou me déplace, et explore la vie dans cette simplicité, et que c’est pas grand chose ?

Eh bien, si j’en reviens à la raison de ce blog, qui était le minimalisme avec un “meaning my life”, tout est en fait la quête, ou la non-quête, du sens de notre vie, au travers la libération matérielle, au profit du calme, de se recentrer, et de se reconnecter à l’essence de nous.

Je me suis demandé si je n’envoyais pas un carton en Suisse, avec des affaires, et en fait, je crois que ça ferait un sac à dos d’affaires “in memoriam”. Mais à quoi bon du “in memoriam” si il n’est pas avec moi ?

Et c’est comment de vivre dans un duster ?

Bin c’est spartiate, c’est confiné. La vérité c’est que j’ai dormi dans un lit il y a 1 mois, j’ai mal dormi car j’avais peur de me peter la gueule du lit… car dans la voiture, t’as les portes pour t’empêcher de le faire. Le corps et l’esprit sont incroyables dans leur capacité à évoluer.

Je n’ai pas de reflectix, j’ai juste mis un matelas pas cher en partant, genre meme pas du luxe, celui a 40 chf de Ikea, et là, je me dis qu’il est temps de le rendre un peu plus confortable. Quitte à tout vendre avec le duster quand ça sera fait, quand je passerai en version Van.

Parfois je dors mal, ici et là je dors bien aussi, c’est un mélange, comme partout, et je m’adapte aisément, trouve des douches, vais me baigner dans la mer, il y a des douches publiques, des spa, et autres lieux permettant de prendre soin de soi un peu. Et en fait, en étant roots, on se rends compte que meme ça, c’est pas vital.

Et pour bosser tu fais comment ?

Eh bien c’est une bonne question. Il y a plein de lieux qui permettent de bosser. Comme mon boulot actuel c’est d’accompagner les gens au bien-être, tout en explorant mes propres limites du confort, je vais dans des espaces de CoWorking.

Ce sont des endroits ou je trouve des salles de conférence, ou des cabines isolées phoniquement, dans lesquelles je peux prodiguer les soins en hypnose, ou en énergétique dont j’ai besoin.

Je peux également trouver des studios de Yoga ou autres lieux pour les séances individuelles sur place, et permettre, via mon mode de vie nomade, de prodiguer des soins à ceux qui en ont besoin.

Les rencontres

Ah ça, les rencontres, c’est la magie du voyage, c’est là que l’âme Agit comme on dit dans mon domaine des soins énergétiques, spirituels et hypnothérapie.

Depuis que je suis ici, j’ai rencontré des gens fascinants, des jeunes incroyables dans leurs projets, la résilience, leur envie de transformer le monde. J’ai aussi rencontré des nomades digitaux plus vieux que moi, des thérapeutes, des gens qui font du yoga, du surf, d’autres sports, et tant de locaux et voyageurs que leurs aventures me passionnent.

Tellement que parfois, j’ai besoin aussi de me reconnecter à ne voir personne et à ne rien faire, car c’est beau, c’est prenant, et c’est usant énergétiquement à la foi.

mes découvertes ici incluent:

  • Yoga
  • Tantra Bakti/Shakti
  • Shaktipat Kundalini Activation
  • Cérémonies de Cacao
  • Extatic Dance
  • Breathwork
  • Rebirthing
  • Om Chanting
  • Cours de Surf
  • Cours de Surfskate
  • A venir… KiteSurf

et j’ai rajouté à ma boite à outils de soins le au Protocole Simpson en Hypnose, afin d’accéder à la conscience et à l’âme un peu plus en profondeur.

Exploration de soi

Avec toutes ces activités, ces projets, ces envies, j’explore encore plus la connaissance de moi, là ou je me situe, face à moi-même, mes forces, mes faiblesses, je me découvre une envie de moins pour explorer plus encore.

Plus je découvre, moins j’ai besoin. Je change, je vis richement de peu, j’aime pouvoir offrir plus en soins, en thérapie, en projets philantropiques, en temps pour moi, en présence.

Dans toute cette exploration, tombent petit à petit les peurs, doutes, questionnements, et si il y a des questionnements, ils sont accueillis avec tant de bienveillance que je commence à les adorer également.

S’offrir à soi-même c’est un cadeau ultime. Il n’est pas question d’argent, il n’est pas question de faire, faire, faire, mais de se retrouver face à sa présence, et je me regarde dans le miroir en me trouvant couillu, car j’ai osé, j’ai décidé de me barrer, de vivre avec peu en faisant confiance à la vie et aux synchronicités.

A chaque rencontre, une synchronicité de plus, parfois fun, parfois moins, car j’ai d’apprendre de tout ça. Tout devient un jeu, une leçon, comme au monopoly, y voir une stratégie sans stratégie, ou n’y voir que l’élévation du jeu, pour mieux comprendre le Je.

T’as prévu un retour ?

Non. Pas de retour en suisse de prévu, en tout cas pas pour y vivre. Je vais devoir revenir avec le Duster pour la visite d’ici à septembre, j’ai de quitter l’ile avant le 5 août par aspect légal espagnol avec véhicule étranger, Mais ça sera pour tout quitter sour une autre forme, donc… soit venir vendre le duster et repartir avec un Van, ou faire évoluer les projets différemment ou revenir sur les canaries, qui sait, seul ou accompagné, l’univers tire les ficelles sans qu’on ne pige trop, et c’est toujours pile poil au bon moment.

Conclusion du jour

Là, j’en suis au questionnement de laisser encore plus de choses sur le côté, de passer encore un cap, peut-être est-ce une manière de lâcher encore un peu le matérialisme du passé, car ce qui est dans le coeur et dans l’âme n’a pas besoin d’exister sous forme de possessions, pour permettre d’oser explorer une nouvelle version de moi-même.

Histoire à suivre 😀

Leave a Reply

Your email address will not be published.