MEANING MY LIFE

Vivre en mode minimaliste, simplement, facilement, sans complexe.

Minimalisme et déménagement Partie 2

Bon, Tu as commencé ton déménagement et là… tu emménages, bah forcément hein si tu quitte un lieu, habituellement, sauf si t’es décédé, bin tu emménages ailleurs. Soit t’es seul, soit t’es accompagné, soit t’es multi-accompagné, mais en gros… Bref, t’as déménagé.

Une méthode extrêmement efficace que j’ai commencé à appliquer c’est d’emménager par étapes. ça veut dire quoi emménager par étapes bordel olivier, tu peux pas faire minimaliste dans tes explications aussi ? nan mais sérieux quoi… SIMPLE, putain fais simple!

Bon ok, j vais pas vous faire 10’000 mots, ça serait pas méga minimalife hein. mais bon… simple et par étapes voila l’explications.

Tu as fais des cartons, et t’as déjà appliqué ton tri en méthode 1, 2, 3. Mais forcément, y’a de l’émotionnel, y’a encore plein de petites choses dans ton bureau, et t’as peut-être encore des autres trucs qui appartiennent aux autres membres de la famille que t’as pas réussi encore à virer.

Déjà, tu déballes pas tout d’un coup. Tu tentes de trouver un lieu, une pièce, un coin de pièce, un placard, un cagibi, ce que tu veux… et tu y entrepose tes cartons. Soit tes déménageurs ou tes potes ont tout mis dans les pièces ad-hoc, et ça c’est cool, mais t’emballe pas… tu déballes pas tout là maintenant.

Tu commence par déballer tout ce qui va te servir. Normalement tes fringues déjà, c’est la base, et pour chaque carton tu reprends la réflexion habituelle de la méthode 1, 2, 3. Est ce que j’en ai besoin, je n’en ai pas besoin, c’est pas utile pas pas prêt à les virer.

Et dans ton placard, cagibi ou autre, tu te fous des cartons vides, et tu y fous un papier dessus. 1 mois, 2 mois, 3 mois, 4 mois, 5 mois, 6 mois. donc 6 cartons déjà voir plus. Ainsi au départ tu vas remplir le 1 mois, et petit à petit, au fil des mois, tu déplace les choses, ou les cartons pour te faciliter la vie peut-être.

Dans 3 à 6 mois, tu peux décider si tu veux garder ou pas, si ça t’a pas servi pendant 6 mois, sauf tes maillots de bain, affaires de ski ou autre, bah t’en a probablement pas trop l’utilité, et tu peux les vendre ou les refiler.

Pour la cuisine etc. Si t’as envie de remplir ta cuisine à bloc fonce, mais sincèrement tu serais surpris. Perso j’avais 50 cartons pour tout l’appartement (job de photographe, hypnothérapeute, graphiste, en plus des draps pour 3 personnes tout inclus) mais j’ai 13 cartons cuisine… bouffe incluse, mais putain 13 cartons qd même. Je te jure, je vais virer, mais petit à petit.

Donc même sur la cuisine, tu sors uniquement ce dont tu as besoin. As tu besoin d’un set de 12 complet ? Ou est ce que 6 vont bien, à laver régulièrement ? Less is More on disait, et franchement, si on regarde ce dont on a vraiment besoin, on a doublé, triplé, quadruplé de partout. De combien de verres as t’on vraiment besoin ? Ok t’as une soirée… bah au pire tu en loues, et en plus ils les nettoient et tu fais bosser du monde, si ça c’est pas de la loi de l’attraction merveilleuse et magnifique.

Le concept de BYOP (Bring Your Own Plate) je vais t’en parler prochainement, mais tu sais, c’est une bonne option, et finalement, ça fait marrer les gens, même si certains ça va les faire chier, bah eux, tu ne les invite plus, c’est facile comme ça.

Donc si tu fais ça pour chaque chose que tu as, que ce soit pro, perso, ou autre, eh bien je t’assure que tu vas réduire convenablement, à ta mesure, à ton rythme et en douceur afin d’arriver à une complétude intérieure qui va te faire un bien, mais un bien… sans aucun forcing, ni aucune sensation de manque, de volonté qui doit prendre le relai, rien de tout ça.

Alors si toi aussi, après avoir fait les différents challenges, et là, t’as besoin de faire le vide, eh bien voici une méthode super facile, pratique, et qui va changer un peu des autres méthodes.

Et n’oublie pas, de la gratitude, c’est l’essence même de tout ce que l’on a. Rien n’est acquis, mais rien ne nous appartient vraiment, donc le temps que nous l’avons entre nos mains, profitons en, dégustons la joie de l’avoir, et remercions au moment ou nous nous en séparons, pour juste apprécier le fait de l’avoir eu, et d’avoir eu l’opportunité d’accéder à ces objets le temps nécessaire.

Allez, je te laisse, j’ai 6 cartons à faire, je déménage, j’emménage, et là… c’est le moment de passer à cette étape pour moi aussi.

>